• Patricia Cretin

Utah : Magnifiques parcs nationaux d'Arches et Canyonlands

Du 08 au 23 octobre 2019

Après Grand Teton, où une nouvelle tempête hivernale s'annonce, nous prenons la route vers l'Utah et sa capitale, Salt Lake City.

C'est aussi la capitale historique des Mormons, qui l'ont fondée en 1847, grâce à son emplacement près d'un grand Lac salé (ce qui leurs rappelait la mer morte dans l'histoire de la Bible).

Nous sommes restés deux jours dans un camping pour nous poser un peu le temps de découvrir l'église Mormonne en plein centre ville. Nous nous sommes rendus dans un centre d'information, ouvert tous les jours jusqu'à 21h, où de jeunes missionnaires sont présents pour accueillir et renseigner les visiteurs sur leur religion.

Les jeunes Mormons venant de tous les pays sont très chaleureux et souriants.

Cette religion fondée sur le même Dieu que le christianisme, me fait penser néanmoins à une secte où chaque fidèle doit verser 10% de son salaire à l'église. Pour cette raison, la richesse des Mormons apparaît un peu partout dans la ville : centres commerciaux, banques, Temple imposant pour les fidèles uniquement et de nombreuses églises ouvertes à tous (répandues en Utah).

Après cette brève visite, nous partons vers le sud où il fera un peu plus chaud. Les nuits sont fraîches à Salt Lake City, malgré le soleil.

Après 2 jours de route, nous arrivons dans le parc national d'Arches et Canyonlands, près de Moab.

Je suis émerveillée par la beauté du parc des Arches, ces roches rouges façonnées et érodées pendant des millénaires, par le vent, l'eau, le sable ...

Nous bivouaquons sur des terrains mis à disposition gratuitement par le gouvernement, au milieu du désert, les BLM.

On rencontre des français et allemands notamment à côté de notre campement. On échange sur nos voyages respectifs, nos expériences, nos parcours... Le voyage en famille n'est pas toujours simple et de tout repos même si nous visitons des lieux magiques !! L'espace de notre véhicule à vivre à 5 est restreint d'où parfois quelques tensions entre nous... Mais une fois partie à la découverte des lieux splendides, tout va mieux !

Le temps est toujours ensoleillé. L'après midi, nous avons même chaud : 25 à 27 degré mi-octobre ! Nous sommes à la meilleure saison de l'année pour profiter des ballades sans être écrasés par la chaleur d'été (40 degré en moyenne) !

C'est la saison idéale pour visiter ces parcs. D'ailleurs, nous croisons beaucoup de voyageurs et de touristes américains qui viennent ici pour quelques jours visiter ou faire des activités outdoor : VTT, buggies, 4x4, escalade sur les parois rocheuses ... (L'été, il fait beaucoup trop chaud pour profiter de l'extérieur).

Romaric veut faire une piste le 3eme jours de notre arrivée pour couper le désert et arriver directement dans le parc. La piste est en gravillons au début, puis petit à petit des rochers se forment et la rendent plus compliquée avec la remorque. J'appréhende un problème qui arrive bientôt : en descendant un rocher, l'attache remorque du 4x4 se cassé et la remorque reste sur la piste. Je désespère un peu avec tous ces soucis mécaniques qui s'enchaînent à chaque fois ! Heureusement, pas besoin de dépanneuse cette fois 🙂. L'arrivée de 3 jeep et 6 pilotes américains vont nous aider à refixer l'attache puis la remorque avec les bon outils ! Nous sommes sauver sur place cette fois ci !! Ouf ! Nous ferons demi-tour pour laisser la remorque au campement par sécurité, puis nous reprendrons la piste pour profiter du parc Arches. Cette mésaventure nous a donné beaucoup d'émotions à nouveau ...


Après quelques jours à Arches, nous découvrons le parc de Canyonlands juste à côté différent mais aussi majestueux : le Dead Horse point State Park nous ébloui. Nous sommes au bout d'une falaise face à l'immensité découvrant le Colorado dans la vallée, c'est impressionnant !! Autrefois, les ranchers laissaient leurs chevaux mustangs à cet endroit, lieu de rassemblement, et certains mouraient de faim ou de chaud, d'où le nom "Dead horse".

Le canyon creusé dans la roche est spectaculaire ! Nous parcourons le canyon à travers des pistes 4x4 vertigineuses à flanc de falaise. Notamment la Shafer trail nous donne des sueurs froides : peur du vide, de croiser une autre voiture en descente, des virayen tête d'épingle... Çà ne rigole pas dans le véhicule




0 vue