Californie

07 Nov- 05 Dec

Tout ce que vous avez à faire, c’est décider de partir. Et le plus dur est fait. »

Tony Wheeler

Un peu d'histoire.

En 1850, Bois D'Amont (Mon village d'enfance) compte 1511 habitants et quelques jeunes hommes et 11 familles tentent l'aventure du Nouveau monde, révant de faire fortune comme "chercheurs d'or". C'est à cette époque que se réalisa l'émigration la plus lointaine : en Californie.

Un certain Jean Dyonis Roydor ne donna des nouvelles que 15 ans plus tard à ses parents.

Sa quête de l'or ne fut pas aussi prolifique qu'espéré ... après San Francisco puis le Pérou et L'Océanie, il revint à San Francisco et ne revint jamais en France.

Bois d'Amont se souvient encore de Germain Octave Bonnefoy dit le "Californe".

Célibataire, il partit assez jeune à San Francisco, ayant gagné un pécule suffisant chez un marchand de boissons, à l'époque il fallait 6 mois pour s'y rendre. Il y retrouva plusieurs Bois d'Amonier et acheta pour chacun 200 francs de terrain pour chercher de l'Or...

Mais qui dira combien de Bois d'Amoniers partis pour faire fortune ont fait souche là-bas, et combien sont devenus des oncles d'Amérique à héritage ? Aucun à ce jour !

Pour la plupart, les liens avec le pays natal, s'évanouirent...

Accueil, rencontres…

Plus que les autres états, nous rencontrons en Californie pas mal de voyageurs au long cours. On croisera plusieurs fois Léon et Marlène (Allemands en tour du monde pendant 2 ans) ainsi que les Québecois, Delphine et Gabriel, et enfin Carole et sa fille qui l'a rejointe à Las Vegas, décidément le monde est petit !!!

Belle rencontre également avec un couple de Français voyageant  en Camping car avec leur petite fille de 5 ans. Après avoir tout quitté en France, ils ont prévu de voyager 1 an ou plus. On les retrouvera peut être au Mexique !

Comme prévu, nous retrouvons Max à San francisco, nous l'avions croisé dans le Wyoming, à Grand Teton. Il vit toute l'année dans son van Volkswagen Westfalia (comme je le comprends vu les prix exorbitant !!!).

On passe 5 jours super avec lui, nous montrant les bons spots pour dormir et les quartiers à visiter. Ce sera même l'occasion d'essayer le surf pour nous cinq en sa compagnie, pas facile pour une première sortie car le vent est fort et le temps assez froid....

Le temps des adieux déjà ; on le remercie pour le temps qu'il a passé avec nous et pour toutes ces gentilles attentions ...

Comme presque tous les jours depuis le début du voyage, le véhicule attire la curiosité et facilite le contact avec les locaux. C'est le cas de Georges, et ses enfants, attiré par notre "Set up". Après un café offert près de la remorque, on sympathise et la conversation s'appronfondit sur des sujets divers allant de la politique au coût de la vie et aux mensonges d'état ... un de mes sujets favoris hihihih...

Rencontrés à Santa Monica, Nicolas et Alexandra nous accueillent dans leur maison près de Newport beach. Expatriés Français depuis sept ans, ils se plaisent en Californie malgré le manque de contacts amicaux sincères avec les locaux (heureusement le soleil Californien compense beaucoup !!!)

Nous sommes contents de les retrouver dans leur petit cocon, avec leur chien Pastis ... le feeling s'installe rapidement. C'est l'occasion d'échanger sur la vie Californienne.

Alexandra attend un heureux événement, c'est imminent, on leur souhaite beaucoup de bonheur ...

Vie de nomade...

La Californie est une terre de contrastes : on passe du désert de Death valley aux forêts de Sequoia Park, des montagnes de Yosemite aux plages du Pacifique ...

Seul ombre au tableau du rêve Californien, les diverses contradictions qui y règnent ...

Malgré un esprit tolérant et cool, en général, on peut vite être rattrapé par la loi et notamment le comportement un peu cowboy des rangers. L'un deux à Yosémite nous a surpris lors d'une arrestation au gyrophare, comme dans les séries américaines !!! Interdiction de sortir du véhicule, main sur le gun près à dégainer au cas ou les "French guys" ne coopérent pas héhéhé !! Notre infraction : les feux de la remorque n'étaient pas allumés ...

Finalement, tout le monde se détend et on peut repartir sain et sauf après avoir connecté correctement le faisceau.

Santa Monica semble plus cool, on se fait même photographier par la police locale qui adore notre véhicule. Au cas où on se fasse embêter par un "Homeless", le policier nous conseille d'appeller le 911. Ce que l'on ne fera pas...

San Francisco ou Los Angeles semblent être une société à 2 vitesses, ou les Tesla et maisons de luxes côtoient sans abris, camping cars et vans habités à l'année.  

Aux USA, soit tu as les moyens et tu t'en sors bien, soit tu manques de moyens et tu galères pour l'école, le logement et le reste...

La route n° 1, entre San Francisco et Santa Monica, est superbe. Malgré un temps souvent couvert et pluvieux à cette saison, nous profitons d'une belle journée ensoleillée à Monterey Bay et Carmel of the Sea, le jour de Thanksgiving ! La Big Sur, le long de la côte pacifique, est magnifique sous le soleil, l'eau est turquoise ! On croise également de nombreux animaux, notamment des colonies impressionnantes d'éléphants de mer  se prélassant sur les plages !!

Côté mécanique, vidange d'huile à San José (Silicon Valley). Puis on fait le plein de pièces de rechange (plaquettes, filtres à huile et rotors) à Los Angeles chez British Car Service (heureusement ils ont des Defenders...).