Tabasco-Veracruz

26 Juin au 07 Juil 

« La vraie nouveauté naît toujours dans le retour aux sources.»

Edgar Morin

Il était une fois la "pandémie"...

Je ne peux pas m'empêcher d'écrire quelques lignes sur le Covid 19.

On ressent plus la crainte de ses habitants dans ces 2 états du Mexique, et les mesures strictes dans les centres commerciaux par exemple. Je me rappelle du traçage d'un agent de sécurité pour sermonner les gens ne portant pas le "Cubreboca"...

Pour comprendre les choses, mieux vaux prendre du recul par rapport aux informations circulant par les médias corrompus, qui appartiennent tous à de grands groupes financiers.

Les politiques sont évidemment complices et n'ont rien proposés de concret ...

Des solutions concrêtes de guérison existent telles la Chloroquine (Pr Raoult et Pr Perrone) et plus naturellement l'Artémisia Annua (l’Institut Max Planck de Potsdam en Allemagne)... mais elles ont été balayées d'un revers de main... tant la corruption et la complicité des gouvernants mondiaux sont liés avec Big Pharma.

Que dire du confinement ... c'est plutôt de l'assignation à résidence surveillée, c’est un abu d’autorité de devoir justifier ses déplacements ... n'a-t-on pas une immunité collective ?

Pourquoi ne pas appliquer la même chose pour la grippe qui cause plus de morts ?

Dans les pays non-confinés, il y a 129.95 morts pour 1 million d’habitants, contre 398.03 dans les pays confinés ... Cherchez l'erreur !!!

Rappellez-vous de la crise économique de 2009, où comme par hasard la grippe H1N1 était apparue !!! On constate le même scénario aujourd'hui, mais en plus élaboré ...

En effet, en Novembre 2019, se profilait une nouvelle crise financière (fonctionnement de la planche à billet avec des taux négatifs).

La Fed (Réserve Fédérale des Etats-Unis), c'est 80 milliards à l'heure et la BCE (Banque Centrale Européenne) 80 milliards par mois.

Rien de plus simple pour ces menteurs-manipulateurs d'expliquer que la crise financière est liée au Covid !!!

Vie de nomade...

On passe quelques jours dans l'état du Tabasco, le long du golfe du Mexique que l'on découvre pour la première fois.

Il fait encore plus chaud que dans le Quintana Roo, et on apprécie particulièrement un bivouac au bord de l'eau dans la ville de Ciudad Del Carmen.

La plage est déserte, mais c'est là ou les petits ennuis commencent ... En effet, on croise un vagabond saoul, quémandant et s'installant non loin de notre campement.

Cela nous force à nous installer un peu plus loin sur la plage, et là on est tranquille...

C'est sans compté sur la police locale qui arrive à 12h30, et nous demande 3000 pesos d'amende (130 euros) pour interdiction de stationner à cause du Covid !!!

Après inspection des papiers, je leur fais comprendre clairement que je n'irai pas au poste de police et qu'il est hors de question que je paie quoi que ce soit... ( à des ripoux)

Les 2 policiers m'expliquent que c'est ok pour que l'on reste, mais que la zone n'est pas sûre.

Je leur explique que je n'ai peur de rien et que j'ai une machette avec moi !!!

La nuit ensuite fuit agréable...

Direction ensuite la ville de Veracruz, pour organiser le retour du véhicule et de la remorque avec la compagnie Hoegh.

Le prix de 2250 euros (en Roro et sans container), est plus que correct par rapport aux autres compagnies qui nous demandent jusqu'à 4000 euros !!!

On s'installe dans un hôtel, non loin du port, afin de faciliter les démarches administratives que l'on a choisies de faire nous-mêmes, sans agent ...

Voilà pourquoi, on a dû rester une semaine sur place pour suivre toute la procédure qui nous a paru interminable !!

En parallèle, on prépare notre voyage retour en France ! On décide de prendre les billets d'avion de Veracruz à Cancun, puis de Cancun à Madrid avec la compagnie Evelop (2100 euros pour 5).

Cela nous permettra de profiter encore du Quintana Roo, une dizaine de jours, et des plages de Cancun avant de quitter le Mexique.