17 Dec-21 Jan

Basse Californie du sud

« Voyager est fatal aux préjugés, à l'intolérance et à l'étroitesse d'esprit.»

Mark Twain

 

Quel bonheur de retrouver les baleines à bosses au Mexique... ces monstres des mers sont toujours intéressantes à observer, et l'occasion sera donnée à la Playa Pastora près de Todos Santos côté pacifique.

La saison démarre tous juste pour la migration des baleines grises, et la naissance de leurs petits. Cependant, on décide de prendre une petite embarcation avec des pêcheurs locaux à Puerto Chale en compagnie de Rebecca et Edouard.

Spectacle garanti !!! une quinzaine observées et certaines très proche... ces colosses des mers se reproduisent à la même époque avec un pic en Février-Mars. A cette saison, elles s'approchent des bateaux sans peur et se laisse caresser, en présentant leur petit !!!

La salinité des baies permet aux baleinaux de 3 tonnes, de flotter dans l'eau.

Un peu d'histoire.

Les groupes les plus importants étaient les yuman, guaycura, huchiti et pericu. La majorité de ces tribus chasseurs /ceuilleurs ont disparu aujourd'hui. 

Après la conquête des terres mexicaines par les conquistadors espagnols, des rumeurs couraient que des trésors incroyables se trouvaient à l'ouest. Ainsi Hernan Cortés navigua en 1535 depuis la côte occidentale du Mexique jusqu'à la baie baptisée aujourd'hui la baie de La Paz (La Paix).

En octobre 1607, le père Juan Maria Salvatierra débarqua sur la côte orientale avec six soldats et fonda la mission de Loreto. La mission fut le premier village espagnol en Californie, à partir duquel les Jésuites contrôlèrent Baja California durant les sept décennies suivantes. Les missionnaires enseignaient aux indiens la religion et l'agriculture. Des maladies et des épidémies importées occasionnèrent des milliers de morts. Des révoltes suivirent. La position des jésuites fut affaiblie. A la suite d'intrigues politiques  en Espagne, l'ordre fut expulsé de Californie en 1768.

Les franciscains prirent en charge les missions la même année. Mais une brève révolte leur fit comprendre que leur mission devait se confiner en Californie du nord.

En 1773 les dominicains se chargèrent des missions, les indiens furent mal traités et étaient  esclaves de ses derniers avec toutes les dérives "sataniques" racontées par un local moitié indien, moitié espagnol ... 

Accueil, rencontres…

De multiples rencontres avec des voyageurs Français, Nord américains, espagnols et méxicains ... dans les campings ou en sauvage.

On passera Noël sur une des plages de Bahia de Concepcion avec une Famille Française rencontrée aux USA (Mathieu, Cinta et leur fille Gaïa) ainsi qu'une famille Catalane (Jordi, Anna et leur fille Electra), qui voyagent en travaillant de temps en temps chez les locaux.

Belle rencontre également avec la Crood's Trotters family (Alain, Stéphanie, Jesse, Jenny et Julia) . Ils voyagent depuis 2 ans 1/2 en camion aménagé, et ont parcouru l'Amérique du Sud, Etats-Unis et Canada. Ils ont tout vendu pour vivre leur rêve. Ils ont toujours des anectodes croustillantes et intéressantes à faire partager... une belle leçon de vie.

Ce sera l'occasion d'un nouvel An jovial et animé dans un camping à La Paz, avec les Crood's et d'autres voyageurs Français (Yves, Rebecca, Edouard, Marilou et Raphaëlle).

Côté pacifique, Todos Santos est un coin paradisiaque où l'on croise également pas mal de Français. Nous rencontrons notamment une famille de voyageurs avec un Land, ayant tout quitté à Los Angeles . Ils sont venus préparer leur nouvelle vie  dans cette ville. 

On passera de bons moments en compagnie de Clovis, Céline, et leurs enfants Fidji et Jao.

ainsi que leurs amis Richard, Amanda et Claude.

De retour à la Paz, on recroisera la route de Rebecca et Edouard avec leur 2 enfants. L'occasion de passer quelques bon moments en snorkeling. On campera ensemble à Puerto Chale, avec comme bonheur le lendemain de voir les baleines grises sur une petite embarcation.

Vie de nomade...

La cool attitude et la douceur de vivre de ce petit bout du Mexique nous convient parfaitement.

Aucun sentiment d'agressivité, d'animosité ou d'insécurité ...

Soleil, plages et animaux marins de toutes sortes font partie du paysage côté pacifique et mer de Cortès.

Côté mécanique, on peut faire confiance aux Mexicains et à leur sens de la débrouille...

A Loreto, on décide de s'arrêter chez José (conseillé par l'application indispensable du voyageur : I Overlander), afin de règler quelques problèmes concernant la remorque.

Résultat en quelques heures, via un câble de batterie et des fusibles de 100A, les batteries de la remorque sont enfin connectées avec les batteries du Land.

La roue Jockey abimée par le dernier remorquage de Yellowstone, est remplacée par une roue acier plus solide.

Pas de souci avec la police locale qui sera même clémente lorsque notre stationnement n'était pas du bon côté de la rue ... (grâce à l'espagnol de Patricia... et peut être aussi notre nationalité ...). Cela nous a evité 25 euros (500 pesos) d'amende.

 

Sur une des plages de Todos Santos, on participera au lâcher de centaine de tortues Olive Ridley, les enfants sonts aux anges . Vers 17h, ils peuvent relâcher les courageuses tortues vers l'océan.

Elles n'auraient que peu de chance de survie avec la limite du tropique du cancer... il fait trop froid pour l'éclosion.

Quel bonheur de voir également quelques dauphins et lions de mers. Pélicans, vautours, frégates font partis du paysage quotidien.

 

Concernant les animaux terrestres, mygales et coyotes sont aperçus curieusement vers les plages !!! moi qui pensais que les araignées étaient uniquement dans les forêts...

Egalement quelques Colibris que l'on aperçoit brièvement, sauf quand certains locaux les attirent avec de l'eau sucré, quel spectacle...

On ne croisera pas la route de serpent, excepté à Todos Santos, lors d'un apéro chez des voyageurs Français...

En effet, quel surprise de voir arriver un jardinier local, avec au bout de son bâton un crotal diamantin !!! tête tranchée heureusement, mais le bougre bouge encore...