Mexico-Puebla

27 Fev-01 Mars

«  La Vérité n’est jamais aussi douloureuse que la découverte d’un mensonge.»

Un peu d'histoire.

Téotihuacan signifie  "la cité où les hommes se transforment en dieux".

Même si certaines civilisations comme les Aztèques au 14ème siècle, se sont appropriées le site en construisant certains temples. Ils reportent aux Conquistadors Espagnols que ce ne sont pas eux qui ont construit les pyramides !!!

Mais plutôt les "Quinanatzins"et qu'à l'origine des temps, des femmes et des hommes de grandes tailles existaient. Des ossements leur sont montrés. Cortès envoie même un fémur de géant à son Roi.

Le Dr Burkhalter de la société française de préhistoire, écrit en 1950 dans la revue du musée de Beytouth que l'existence des géants à la période acheuléenne, est un fait scientifique établi.

Effectivement, de manière scientifique toutes les formes de gigantisme sont abordées, dans la flore, avec les dinosaures et y compris pour les singes avec le Gigantopithecus et le Meganthropus. Pourquoi avons-nous alors oublié les géants de la race humaine ?

 

Nous retrouvons pareilles légendes autour du lac Titicaca jusqu'en Patagonie. Le marin et chroniqueur italien Antonio Pigafetta (1491 - 1534) dans Magellan, le premier tour du monde, y décrit un peuple gigantesque : "Un jour où nous nous y attendions le moins, un homme d'une stature gigantesque se présenta à nous. Il était si grand que nos têtes arrivaient à peine à sa ceinture ».

Le Père Carlos Vaca – prêtre catholique – garda pendant des décennies les restes de squelettes de taille immense. La plupart des fragments d’os – d’êtres qui avaient une hauteur d’environ 7 mètres – ont été récupérés, à partir d’un site appelé « Changaiminas » en Équateur. Curieusement, Changaiminas traduit signifie « Cimetière des dieux ».

La reconstruction des fragments qui ont été trouvés en Equateur dans les années 60 et qui peuvent être visités dans le JungfrauPark à Interlaken dans le canton de Berne en Suisse.

Ce que nous manquerons pas de visiter !!!

Vie de nomade...

Une fois n'est pas coutume, on se fait contrôler par la police qui nous demande nos papiers.

Bien que très aimables, ils perdent un peu patience et nous menacent d'une amende si on ne trouve pas les papiers d'assurances.

Une fois trouvé, Ils reviennent à la charge avec les feux arrières qui ne s'allument pas...

Encore une fois je reconnecte les feux et cette fois on peut passer...

Nous parcourons brièvement l'état de Mexico et de Puebla, Mexico city est une grande ville et la parcourir avec le véhicule ne serait pas aisé...

Nous ne voulons pas manquer les fameuses pyramides de Téotihuacan. Elles sont grandioses !!!  originellement couvertes d'un pigment rouge, obtenus à partir de la collecte de minuscule oeufs de vers, pondus sur les Nopales (Cactus).

Je ne peux m’empêcher en les regardant, de croire à ce que j'ai décris dans le chapitre "un peu d'histoire"