Campeche-Quintana Roo

 13-25 Juin

Un peu d'histoire.

Calakmul est le nom moderne d’une des plus puissantes cités mayas, redécouverte en 1931. Elle fut habitée pendant plus d’un millénaire avant d’être recouverte par la jungle après son abandon.

Il y a 80 ans, une équipe du National Institute of Anthropology and History (INAH) y a découvert une série de pièces exceptionnelles. 

Les Mayas avaient pour habitude de construire des pyramides les unes sur les autres et les archéologues de l’INAH ont découvert des pièces dans ces pyramides qui n’avaient jamais été explorées auparavant.

Dans cette collection, on trouve, entre autres, des gravures, des peintures, des bijoux, sur lesquels les dessins représentent des engins semblables à des soucoupes volantes. On voit même des êtres descendre de ces soucoupes, qui semblent être tout droit venus de l’espace.

On constate qu’il y a également des masques présentant les caractéristiques typiques des extraterrestres tels qu’on se les imagine.

 

Ces pièces, tenues secrètes par le gouvernement mexicain jusqu’alors, ont été déjà été dévoilées à la communauté scientifique (Klauss Dona accompagné du Dr Nassim Haramein ont présenté des photographies de certaines pièces lors d’une conférence au Congresshalle à Saarbrücken en Allemagne, le 11 juin 2011) pour être exposées au grand public fin 2013.

Accueil, rencontres…

Après la jungle du Chiapas, place aux plages du Quintana Roo... mais pas facile d'accèder à ces endroits sans montrer patte blanche !!!

Heureusement, sur place il y a les amis espagnols (catalans) avec qui on avait passé Noël. Grâce à leurs conseils, on explique aux policiers que l'on a réservé un camping... la voie est libre.

Mahahual est un lieux paradisiaque, et encore plus tranquille actuellement. On s'installe face aux Caraïbes, à coté de Jordi, Ana et leur fille Electra.

Les rencontres s'enchaînent. On côtoie quotidiennement des jeunes de toutes nationalités, travaillant dans le tourisme et attendant que la situation se débloque. 

Je sympathise avec Mickael, un Canadien. Il s'est installé depuis plusieurs années avec sa remorque pour fuir le froid ...

Travaillant habituellement sur les bateaux de croisière, il n'a plus de travail et pas de reprise prévue avant septembre !!! on marche sur la tête avec cette imposture de Covid.

Vie de nomade ...

Après quelques nuits compliquées dans l'état du Campeche avec la chaleur et les moustiques, place au village côtier de Mahahual dans le Quitana Roo. 

Nous passons une semaine dans un petit camping exotique, au bord de l'eau, sous les cocotiers. Les Sargasses (Algues) sont présentes, avec de temps en temps une remontée de mauvaises odeurs ...

Malgré cela, le lieu est très agréable... pas de moustique grâce au vent et snorkeling tous les jours dans la 2ème plus grande barrière de corail du monde après l'Australie.

C'est l'occasion d'utiliser le kayak avec les enfants, et de parcourir ce monde sous marins avec multitude de poissons clowns et papillons, crevettes, langoustes, anguille serpent à tâches blanches, raies Pastenague. J'ai même eu la chance d'apercevoir l'arrière d'un "Manatee" (Lamantin) qui passa tout près au fond de l'eau !!!

Grâce à nos amis espagnols, on participe ensemble, avec une organisation locale, à une nuit de surveillance et de préservation de nids de tortues

Pas de chance ce soir là... seulement les traces d'une tortue !!! Elle a dû rebrousser chemin avec le bruit ou les lumières de nos véhicules.

Quelques jours après, on a l'opportunité de participer à une réunion d'explication sur les tortues. Cette organisation locale ramasse les déchets sur la plage, en particulier les plastiques qui se décomposent, polluent et obstruent les zones où pondent les tortues.

 

Le départ de Mahahual est un déchirement... dans nos têtes c'est déjà une partie de la fin du voyage ...

En effet, nous devons reprendre la route en direction de Veracruz pour organiser le rapatriement de notre attelage, où nous avons réservé un navire le 07 Juillet